Actualités

Présentation des champs d'action des 3 nouveaux chirurgiens
  • Lundi 29 février 2016

    Lundi 29 février, les trois nouveaux chirurgiens de la Clinique présentaient leurs spécialités aux généralistes du centre Manche. Pour les médecins de la région c'était l'occasion de mettre un visage sur un nom, et de comprendre la spécificité de chacun afin de mieux orienter leurs patients.

    Le Dr. Danin a présenté ses spécialités (pour en savoir plus, lire l'actualité du 16 octobre 2015) et est revenue spécifiquement sur le bodylift inférieur et supérieur. Le bodylift supérieur vise à retirer une bande de peau tout autour du corps, au niveau de la bretelle du soutien gorge. Le but est de supprimer les plis de peau sous les bras et sur les côtés du corps. Ces plis sont en effet impossibles à éliminer puisqu'il n'y a pas seulement un excès de graisse, mais également un excès de peau. Le body lift inférieur, quant à lui, vise le même travail mais au niveau du ventre, des hanches et des fesses. Le Dr. Danin est la seule chirurgienne dans la Manche à réaliser cette intervention, et peu de praticiens en Basse-Normandie sont en mesure de la proposer. Le Dr. Paressant, quant à lui, est LE spécialiste du pied, et fait partie des quelques chirurgiens en France à pratiquer la chirurgie percutanée ( les gestes chirurgicaux sont réalisés à travers la peau, par des cicatrices minimes; Le geste est contrôlé pendant l’intervention par radiographie télévisée). Pour ce type d'intervention une simple anesthésie loco-régionale est souvent suffisante et l'hospitalisation a lieu sur une journée. La mise sur pied n'en est donc que plus rapide !

    Enfin, le Dr. Cossart, chirurgien orthopédiste, a présenté son parcours : Internat et Clinicat à Rouen, puis 10 ans à l'Hôpital de Chartres avant de rejoindre, en octobre dernier, l'équipe de la Clinique de Coutances. Ses spécialités ? La chirurgie de la hanche, du genou et de l'épaule (arthroscopie et prothèses). Les progrès notoires en matière d'arthroscopie permettent notamment aujourd'hui des hospitalisations courtes (dite ambulatoires), des anesthésies loco-régionales et surtout une récupération rapide après l'intervention.

Retour